Fabienne Grebert

Fabienne Grebert

1734 à 52 : La démocratie participative l’emporte contre le Centre des Congrès d’Annecy !

Messieurs et Mesdames les élus de l’Agglo d’Annecy, vous avez donné un bien triste spectacle jeudi dernier en tentant d’interdire le débat public aux opposants du Centre des Congrès sur la Presqu’Ile d’Albigny. M. Accoyer déclarait que les élus étaient rentrés au conseil d’Agglo avec la peur au ventre, terrorisés par une centaine de citoyens, dont la moyenne d’âge pouvait avoisiner la soixante d’années. Mais il est vrai que la peur du T-Shirt est à la mode chez les puissants. Ceux qui s’étaient rassemblés devant Cap Periaz arboraient un T-Shirt au slogan terrorisant: « défense de la presqu'île d'Albigny". Ils ont été sommés par les forces de l’ordre de l’enlever, avant de pouvoir participer au Conseil d’Agglo.

 

1724931_986489871399047_3926983298652690942_n.png

 

Je laisse le soin aux associations qui se battent depuis tant d’années pour l’annulation de ce projet de relater le détail des événements. https://www.facebook.com/Non-au-centre-des-congr%C3%A8s-sur-la-presqu%C3%AEle-dAlbigny-461326453915394/

Mais cette séance du conseil d’Agglo m’interroge quant aux pratiques démocratiques auxquelles s’accrochent nos élus. La commission d’enquête, nommée par le Tribunal administratif, avait pourtant rendu un avis défavorable à la déclaration d’utilité publique. Mais les élus persistent et cherchent le passage en force, pour un projet dont pas grand monde ne veut. On aurait pu imaginer de revenir vers les mouvements citoyens, faire évoluer le projet, trouver un autre lieu, prendre en compte les dix-huit arguments invoqués par la commission d’enquête, mais ce serait remettre en question le pouvoir autocratique de nos élus. Et pourtant, auréolés de votre mandat de maire, vous semblez oublier M. Accoyer que vous ne représentez que 33% des inscrits et vous M. Rigaut, un peu moins de 22% des inscrits, aux élections municipales de 2014. Ce piètre succès devrait vous inviter à un peu plus d’humilité, à engager une vraie concertation, autour de laquelle vous ne chercheriez pas seulement un blanc sein pour bétonner la presqu’île et enrichir vos propres sponsors du BTP. Vous sortiriez gagnant d’un projet de territoire co-construit avec des équipements conçus pour être ouverts au plus grand nombre, dont le coût et les impacts environnementaux seraient maîtrisés  En agissant de la sorte, vous méprisez votre propre électorat et plus généralement les habitants de votre commune. Car voyez-vous, les opposants à ce Centre de Congrès ne sont ni de gauche, ni de droite.  Ce sont des électeurs simplement soucieux des deniers publics et du devenir de leur territoire. Ils rêvent d’une ville animée, joyeuse, accueillante. Je ne suis pas certaine que le Centre des Congrès donnerait d’avantage envie aux festivaliers et autres congressistes de revenir à Annecy, à l’instar de Thomas Bidegain, chroniqueur de France Inter présent lors du Festival d’Animation. https://www.youtube.com/watch?v=i93i76tIpzs.

 

 Vous êtes représentatifs des bulldozers, des marteaux piqueurs, du béton, des embouteillages, mais certainement pas des gens qui ont envie de flâner au bord du lac, de profiter de la plage et qui aimeraient bien ne pas avoir à se serrer la ceinture pour payer des impôts locaux qui ne manqueront pas d’augmenter avec ce projet, à l’heure ou les dotations de l’Etat ne cessent de baisser. Les partisans du Brexit viennent de rappeler aux politiques leur lassitude des institutions et leur besoin d’être pris en compte. Aurez-vous besoin de la même leçon en 2020 ?

 

En attendant, 1734 avis négatifs  dans le cadre de la commission d’enquête publique contre 52 Votes d’élus pour que le centre de congrès soit déclaré d’intérêt général :  Accoyer, Rigaut et consors, vous êtes chaos debout !



26/06/2016
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres