Fabienne Grebert

Fabienne Grebert

Les Premiers pas post-électoraux du Rassemblement citoyen écologiste et solidaire

Il était temps de dresser le bilan des élections régionales avec les militants du Rassemblement écologiste, citoyen et solidaire. Certains avaient déjà fait ce bilan dans leur comité territorial ; d’autres avaient fait le déplacement hier à Lyon dans le cadre de l’Assemblée Représentative. Cette instance créée en septembre constitue l’instance centrale du Rassemblement. Elle est composée de 70 représentant-e-s issus des organisations politiques (Europe Ecologie Les Verts– Ensemble !- Nouvelle Donne – Nouvelle Gauche Socialiste – Parti de Gauche), des citoyens non encartés sur les territoires, des candidats et aujourd’hui élus, des représentants au programme. Tout au long de la campagne, elle a été associée aux décisions stratégiques du Rassemblement. Après la constitution des listes et du programme, c’est à elle qu’est revenue au soir du premier tour, la décision d’une fusion technique avec le Parti Socialiste, seule façon de représenter les 7% d’électeurs qui avaient votés pour le Rassemblement.  

 

Une mobilisation militante pugnace

 

Malgré la débacle électorale de décembre, le beau temps printanier de ce dimanche et les journées nationales de Nouvelle Donne qui se déroulaient le même week-end, les militants qui s’étaient associés à la campagne avaient décidé de faire le déplacement à Lyon. Venus de toute la Région Rhône-Alpes et même du Cantal, représentants de toutes les forces politiques et des citoyens non encartés, les militants n’ont pas envie de lâcher l’affaire. Les partis politiques eux semblent réservés quant à la poursuite de l’aventure. Les résultats sont déstabilisants ; les bases électorales ne se sont pas additionnées et malgré la défiance des français à l’égard des partis politiques et la désertion des urnes, c’est tout de même pour les grands partis nationaux, les têtes d’affiches et sur des enjeux nationaux que ce sont déroulées les élections. A un an de l’élection présidentielle,  il y a toutes les chances que les enjeux nationaux continuent à prendre le dessus y compris sur les politiques locales.   Et pourtant, la victoire d’un autre rassemblement à Grenoble avec Eric Piolle avait suscité un formidable espoir. Autre signe de cette envie de tout changer, le film Demain dépasse les 400000 entrées et suscite l’enthousiasme. Le Rassemblement ne pourrait-il pas catalyser ces énergies et accompagner avec des élus, des décisions politiques et des budgets, l’amorce de ces changements sur nos territoires ? C’est bien cela que nous allons chercher à faire: recréer du lien entre les politiques et les mouvements citoyens qui partout prennent leur avenir en main. Mais plusieurs conditions sont nécessaires pour réussir cette gageure.

 

 Se construire autour d’actions concrètes 

 

Et si nous écrivions ce que pourrait être la Région si elle n’était pas aux mains de Laurent Wauquiez ? Et si on constituait l’éxécutif de la Région et que nous incarnions les 15 Vice Présidents, mais avec notre programme ? C’est de cela dont il était question hier à Lyon : être une véritable interface avec les élus, créer un shadow cabinet capable de les accompagner, de s’approprier des dossiers, une force d’intelligence collective et de pouvoir donnée à la base pour construire la Région dont ils auraient envie.  Premier chantier envisagé dès le mois de mars avec un contre-budget régional. Qui a envie de s’y frotter ?   Les compétences sont partout pour réussir ce tour de force ; dans les partis, les syndicats, les associations avec qui chaque comité territorial doit renouer le dialogue et constituer une task force.  

Co construire l’organisation et l’animation en phase avec le projet

La tentation est grande pour les organisations politiques de se saisir du projet et de contrôler les conditions de représentativité des instances dans ce collectif. Certains voudraient définir la structure avant que les militants se mettent en action, au risque de se déconnecter de nos aspirations, de nos tripes et de notre âme. N’est ce pas à ceux qui mettent leur énergie au service du groupe de définir l’organisation nécessaire aux projets qu’ils porteront ?  Si l’organisation précède le projet, nous retomberons dans les vieux travers d’un management sclérosant et démotivant qui fait légion dans un grand nombre d’entreprises, d’institutions publiques et de partis.  Cela repose sur de nouvelles modalités d’animation des groupes, dont un certain nombre de militants sont capables de se saisir. Mais faut-il encore se laisser le temps de le faire et créer le cadre qui favorise l’émergence.  

 

Faire vivre le lien avec les citoyens

 

En attendant que se redessine les contours du Rassemblement, je vais tenter en tant que nouvelle élue régionale, de vous informer, de vous faire vivre à mes côtés cette nouvelle vie dans cette institution. N’hésitez pas à m’interpeller sur les sujets qui vous sont chers et qui sont en lien avec les compétences de la Région. 18 commissions vont être constituées :

•Action sociale, politique de la ville et logement

•Affaires culturelles

•Agriculture, ruralité, viticulture et alimentation

•Économie de proximité, commerce, artisanat et professions libérales

•Enseignement supérieur et recherche

•Entreprise, économie et emploi

•Environnement, développement durable et énergie

•Finances, administration générale

•Formation continue et apprentissage

•Formation initiale et lycées

•Montagne

•Numérique

•Relations internationales et accords agricoles

•Santé, famille, politique en faveur des personnes handicapées

•Sécurité

•Tourisme et thermalisme

•Transports, aménagement du territoire et infrastructures

•Vie associative, sport et jeunesse

 

  Nous essaierons, à nous huit élus, de couvrir le plus grand nombre de ces thèmes mais nous ne pourrons compter plus d’un élu par commission. Nous aurons besoin de vous tous pour interagir avec les territoires et faire valoir notre opposition la plus féroce à la politique ultra-libérale et sécuritaire de Laurent Wauquiez. Suite jeudi 28 janvier lors de la 2ème Assemblée Plénière de la Région Auvergne Rhône-Alpes. 



25/01/2016
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres